France : pourquoi les épiceries de proximité et les petites supérettes répondent à un besoin croissant

Depuis 2017, le succès des supérettes dans le secteur alimentaire monte en flèche. Selon L’Institut national de la statistique et des études économique (INSEE), une progression de 2,8 % d’ouverture de magasin type supérette et libre-service ont été enregistrés chaque année. Avec 21 milliards d’euros de chiffre d’affaires, la supérette est devenue le leader dans ce domaine. Mais quels sont les critères à savoir pour ouvrir une supérette ?

Comment ouvrir une supérette ?

Avant d’ouvrir une supérette, il est préférable de se renseigner et de faire des études sur les marchés locaux. À commencer par visualiser les pancartes et les marchés qui sont de proximité. Ensuite, trouver l’emplacement idéal pour votre petit magasin. Il faut que l’endroit soit bien visible et facilement accessible pour les gens qui passent. Et si l’occasion se présente, il se peut que vous ayez la possibilité de faire une reprise ou la location d’un point de vente déjà existante. Il existe également un format spécifique fait par des acteurs de distribution alimentaire consacré pour lier le territoire. Formé dans un groupe, chacun applique son propre format qui s’approprie à son implantation (urbain, rural ou périurbain). Mais pour se démarquer des autres, adopter une stratégie de marketing sous enseigne est plus sûr.

Les avantages d’ouvrir une supérette

Pour la plupart des clients, la surface d’un supermarché est devenue trop grande, et les marchandises ont leurs propres rayons qui sont plus ou moins éloignés les unes des autres. Cela demande plus de temps pour faire ses achats. De plus, les personnes âgées sont en difficulté pour parcourir le supermarché et peuvent se désorienter très facilement. Par contre, ouvrir une supérette qui se situe à proximité peut résoudre ce problème. Dans une ville urbaine dense, cette formule satisfait ses concitoyens dans le domaine alimentaire. Étant plus petite est plus accessible pour ses clients, la supérette facilite les achats journaliers. À noter qu’il faut faire une analyse sur les régimes alimentaires, les habitudes et les besoins sur l’ensemble de la population.

Comment rendre une supérette rentable ?

La réussite et la rentabilité d’une supérette se résument à plusieurs facteurs. Et pour réussir, ouvrir une supérette à proximité sollicite les connaissances de base sur la vente de denrée alimentaire telles que les normes, les exigences et le plan sanitaire. Sans oublier les exigences et les critères des clients. Et pour débuter en tant que novice, la supérette en franchise est la meilleure option. Cela permet de gagner la confiance des clients, mais d’avoir également une formation sur la gestion de l’entreprise. D’ailleurs, on compte près de 15 278 supérettes franchisées en France qui représente 1 magasin sur 10. Ce n’est pas étonnant, car l’espérance de vie des Françaises augmente et les seniors préfèrent faire leurs courses à proximité dans les supérettes et petits commerces locaux.

Ouvrir une épicerie fine : quels types de produits fonctionnement bien ?
Magasin d’électroménager : pourquoi miser sur les objets connectés